Projets réalisés

Zap Carrosserie

Voir la vidéo

 

 

 

En octobre 2015 nous avons décidé dans le cadre de l’Enseignement Général Lié à la Spécialité (EGLS) d’inscrire notre classe de Seconde Bac Pro Carrosserie Réparation / Construction au concours « Je filme le métier qui me plaît » 2016. Le cadre du projet était le suivant : 1heure par semaine en co-animation LHG / LA.

 

Nous avons tout d’abord dû travailler sur les nécessités de communiquer autour des futurs métiers des élèves. La volonté de déconstruire l’image d’un métier réservé aux hommes est très vite ressortie, elle s’inscrivait dans le programme d’EMC consacré à l’égalité Homme – Femme.

Ensuite il nous a fallu réfléchir au type de film que les élèves souhaitaient pour évoquer leur métier. Ils ont pour cela étudié plusieurs films des cessions précédentes et ainsi dégagé ce qu’ils voulaient et ce qu’ils ne voulaient surtout pas faire. Le documentaire « classique », l’interview du professionnel ont ainsi été écartés. Pour nous assister dans la réalisation pratique du film, nous avons fait appel à un réalisateur professionnel : Pierre-Yves Tramcourt.

 

Outre ses qualités techniques, Pierre-Yves a su faire preuve de beaucoup de pédagogie auprès de nos élèves ; il a notamment su les écouter et leur faire comprendre qu’il ne partirait que de leurs idées. La rencontre avec l’artiste aura donc été très bénéfique pour les élèves.

Trois axes se sont alors démarqués :

- La TV : les élèves voulaient partir d’un univers qu’ils connaissaient bien. 

- L’humour : ils voulaient également que cela soit amusant et pas ennuyeux.

- Le sexisme : les deux filles voulaient aussi témoigné à leur manière de leur expérience dans la formation carrosserie.

A partir des différentes saynètes qu’ils avaient commencé à écrire, Pierre-Yves a proposé l’idée du Zapping pour les lier ensemble.

La phase d’écriture (scénario, scripts, story-boards) sur plusieurs séances aura été très intéressante pour les élèves car tous ont pu ainsi entrer dans l’écriture.

La phase de tournage a ensuite permis aux élèves de passer du projet écrit à sa concrétisation. Qui allait vouloir jouer « pour de vrai » ? Qui allait penser à apporter les accessoires mentionnés dans le scénario ?

Durant le tournage, nous avons tous appris les avantages du fond vert pour ensuite réaliser des trucages en postproduction.

Les contraintes liées à la période de formation en milieu professionnel (les stages) n’auront pas permis aux élèves de faire par eux-mêmes le montage.

Ensuite, tout s’est accéléré, désormais le film n’appartenait plus à la classe mais au jury du Canal des Métiers…

 

Le projet était presque oublié lorsque notre lycée a été contacté par l’organisation officielle du concours « Je filme le métier qui me plaît » qui insistait énormément pour que l’on assiste à la cérémonie des « Claps d’Or » au Grand Rex à Paris en mai. Avec le feu vert de notre proviseure, nous nous sommes donc rendus à la cérémonie.

Après une longue attente à applaudir les autres films récompensés, ça a été au tour de la classe de venir chercher son Clap d’Or dans la catégorie « libre ». Ce trophée est donc venu couronner ce projet et par-dessus tout la rencontre avec Pierre-Yves Tramcourt sans qui rien n’aurait été possible…

 

 

Stanislas Guillet – Laurent Guillotel, pour La GUILLEL