Projets réalisés

My Brazza, un spectacle programmé par l'Espal, qui se joue dans une salle de classe...

 

 En janvier, dans quelques collèges et lycées du Mans et de ses environs, le danseur et chorégraphe Florent Mahoukou est venu présenter son spectacle au plus près des élèves et de leur quotidien...

 

Une enseignante du collège Kennedy raconte:

 

« Mardi 19 janvier 2016

10h45 : Les élèves de 3B attendent devant la salle B.205. Ce n'est pas leur salle habituelle. Le couloir se vide progressivement : tous les autres élèves sont rentrés dans leur salle de cours. Pourquoi faut-il attendre ? Pourquoi est-ce si long ? Tiens, on dirait qu'il y a du monde à l'intérieur. C'est qui ?...

 

La porte s'ouvre : un homme, capuche et sac sur le dos, les invite à entrer et à s'installer. Les tables ne sont pas disposées comme d'habitude. La prise de contact est singulière, elle aussi. Qui est cet homme qui monte sur les tables, taquine les élèves, les empêchent de rester sagement installés sur leur chaise ? Qui est cet homme qui danse dans leur salle de classe, si près d'eux ?

 

Les rires fusent... au début.

 

Mais, rapidement, le calme se fait. C'est son histoire et celle de son pays, le Congo Brazzaville, que Florent Mahoukou, danseur Chorégraphe congolais, est venu leur raconter.

Dans l'espace très resserré de la salle de classe, il crée une géographie variable. En exploitant les chaises, les tables et son corps comme des outils, il redessine l'espace à chaque instant et nous permet de l'accompagner dans les villes de son pays. Il nous les fait découvrir dans leur aspect le plus vivant, mais aussi dans leur misère ; il raconte aussi la violence orchestrée des bourreaux, sur une population désarmée, et l'espoir qu'il nourrit de voir son pays « en chantier » grandir.

 

 

My Brazza, c'est le pari incroyable, mais réussi, de proposer un spectacle autobiographique et engagé au sein d'une salle de classe.

 

Quelques retours d'élèves du Lycée Sud :

« Mon ressenti ? Au début : la peur ! Car je ne savais pas du tout ce qui se passait, je me sentais perdue ... Ensuite, j'étais hyper touchée, presque les larmes aux yeux, quand il nous a parlé de sa vie… J'essayais de me mettre dans sa peau. Mais, super génial, je n'avais jamais aimé le théâtre jusqu'à aujourd'hui. On ne voulait pas que ça se termine, on voulait toujours savoir la suite. Très vivant, impressionnant et intéressant. Je me suis envolée dans un monde inconnu ».

 

« Quand la pièce s'est terminée, je voyais plein de couleurs, des images de l'Afrique et, bizarrement, après cette pièce, j'étais joyeuse et de bonne humeur.»

 

« Une expérience unique et inédite, que tout le monde devrait au moins vivre une fois. »

« Je pense que j'ai bien vécu cette expérience. J'étais tellement imprégné dans la pièce que j'en ai oublié le lycée ».

 

S.B.

Crédit photo: Jean-Marc Lobbé