Projets réalisés

Histoire et Mémoire de la Grande Guerre

 

 

Ce projet a impliqué les 19 élèves de la section euro anglais du lycée Jean Perrin (Rezé) qui suivent la DNL (discipline non linguistique) histoire et géographie en anglais. Le projet a donc été mené en langue anglaise, avec le professeur d’anglais (Madame Guérin-Cauet) et le professeur d’histoire en anglais (Madame Isoard).  Les élèves ont travaillé sur les liens entre histoire et Mémoire : comment la guerre est enseignée et comment elle est commémorée à l’époque du centenaire, en France et au Royaume-Uni.

 

En cours d’histoire ils ont travaillé sur un manuel britannique et ont comparé la manière dont la guerre est enseignée au Royaume-Uni et en France ; ils ont construit une frise chronologique comparative. En cours d’anglais ils ont fait un jeu de rôle en incarnant des personnages au front et à l’arrière pendant la bataille de la Somme. Ils ont rédigé un roman épistolaire mettant en scène des soldats, un médecin, une marraine de guerre, une femme travaillant dans une usine, un pacifiste… Un voyage à Londres a permis de visiter l’Imperial War museum : les élèves ont assuré la visite guidée des tableaux représentant la Grande Guerre ; ils ont découvert la galerie permanente sur la guerre, ainsi que le monument aux morts fleuris de coquelicots. Dans le cadre du PAE, ils ont visité l’exposition Jean-Emile Laboureur et ont participé à des ateliers d’enquête historique permettant de manipuler des objets de la guerre au Château des Ducs de Bretagne.

 

Les élèves ont au final été marqués par la multiplicité des points de vue sur le conflit : les points de vue changent selon que l’on soit sur le front ou à l’arrière, selon que l’on soit soldat, civil, artiste, britannique ou français. Les points de vue changent aussi avec le temps : le regard des contemporains diffère de notre approche avec un siècle de recul. L’exemple le plus marquant a été celui des pacifistes : traitres à l’époque, héros aujourd’hui.

Ce constat a conduit à la réalisation d’une « structure de tranchée » : six panneaux de bois et papier mâché ont été construits assemblés. Les élèves volontaires ont travaillé sous la forme d’ateliers entre 12h et 14h pour réaliser dix boites incluses dans la structure. Chaque boite représente un point de vue différent sur la guerre.

 

Ce travail a été présenté au Château des Ducs de Bretagne lors de la Nuit européenne des musées (16 mai 2015), ainsi qu’au rassemblement du PAE à Châteaubriant (21 mai 2015), et enfin dans le lycée Jean Perrin.