Projets réalisés

Les élèves du collège Herriot découvrent l’Opéra Brundibár, opéra pour enfants de Hans Krasa.

 

            Le chœur d'enfants et l'ensemble instrumental du Conservatoire de La Roche sur Yon ont présenté le 21 mai 2016, sur la scène du Manège, l’opéra pour enfants Brundibár de Hans Krasa.  Cet évènement a fédéré des projets d’éducation artistique et culturelle et a été suivi toute l’année par des élèves du collège Herriot et du lycée Kastler-Guitton.

 

Ce projet a concerné les 7 classes de 3ème du collège Herriot.

Isabelle Plissonneau, professeure d’arts plastiques, nous en parle :

 

« L'opéra Brundibár a permis de construire de multiples liens avec les  enseignements de français, d'histoire et a été l'occasion d'étudier certains chants lors des cours d’éducation musicale.

En arts plastiques, il nous a offert la possibilité de travailler sur la Mémoire, l'enfance et la Shoah,  en parallèle à l'étude d'une installation contemporaine et monumentale de Christian Boltanski, en 2010,  portant sur ces thèmes.

Nous avons aussi abordé l'œuvre, le chant, l'expression artistique comme moyen de lutter contre les différentes formes de tyrannie, et le témoignage de Greta  Klinsberg dans Plus  jamais les camps ! L'autre message de l'opéra Brundibár comme moyen de survie.

Cet opéra a été au cœur d’un objet d'étude pour l'épreuve du DNB en histoire des arts.

 

Nous souhaitions  proposer  à nos élèves une rencontre avec le spectacle vivant dont les chanteurs étaient, comme eux, des enfants et des adolescents.

Le 21 mai 2016, chacun a ainsi pu voir le spectacle final sur le plateau de la Scène Nationale le Grand R  et découvrir ce lieu culturel.

Par le travail fourni en amont, les élèves ont pu être des spectateurs à l’écoute sensible et éclairée.

Lors du spectacle, ils ont repris, avec les choristes, le dernier chant : « Brundibár est vaincu, le tyran est perdu…¨

Ce fut un beau moment de partage et d'émotion pour tous !

 

Une classe de Première ES A du lycée Kastler-Guitton de la Roche sur Yon,  accompagnée par Marlène Pineau, professeure de lettres, a également suivi ce projet et réalisé un très beau document à découvrir ici.

 

 

C.M.