Projets réalisés

Entre le mois de janvier et le mois d’avril, 17 classes (des collèges de Saint-Exupéry à La Montagne, de Chantenay et Berlioz à Nantes, de Condorcet de Saint-Philbert-de-Grandlieu ; des lycées de Jean Perrin à Rezé, de Carcouët, de Clémenceau et des Bourdonnières à Nantes, de La Herdrie à Basse-Goulaine) ont participé à un appel à contribution lancé par les Archives de Nantes, le CHT (Centre d’histoire du travail) et la DPARC (Direction du Patrimoine et de l'Archéologie).

 

Chaque classe est venue au CHT pour rencontrer un témoin de Mai 68 (qui pouvait être paysan, ouvrier, étudiant au moment des événements) et consulter les documents d’archives des différents groupes d’acteurs de l’époque. Certaines classes ont poursuivi la découverte des événements à Nantes, ville à l’avant-poste de la révolte en Mai 68 en France, par un parcours retraçant l’itinéraire d’une manifestation à Nantes sous l’égide d’une guide conférencière. France 3 a diffusé un reportage sur ce que la chaîne télévisée a qualifié de « tourisme pédagogique ».

 

Les élèves inscrits à ce projet devaient ensuite rédiger un témoignage en se mettant dans la peau d’un témoin de Mai 68. Leurs travaux – créatifs et très écrits avec une très belle plume - ont été exposés sur les panneaux dressés Place Royale, à Nantes, lors des commémorations de Mai 68. Quelques textes ont ensuite été récités par les étudiants du Conservatoire d’arts dramatiques de Nantes sur la Place Royale, lors de l’événement culturel Carrément Biscuit, le samedi 26 mai 2018. Chaque élève a reçu un dossier retranscrivant les écrits sortis de leur imagination (il est possible de découvrir leurs travaux en cliquant sur ce lien).

 

Le groupe d’élèves du lycée de Carcouët ont réalisé, de leur côté, un webdocumentaire de grande qualité sur le sujet…

 

Si le projet ne sera pas reconduit à l’identique l’an prochain, des classes pourront s’inscrire auprès des Archives de Nantes afin de rencontrer des témoins, consulter les documents d’archives, réaliser la visite guidée dans la ville et faire venir dans leur collège l’exposition itinérante présentée Place Royale

 

 

Hélène Douillard

« Nous sommes en Mai 68, je t’écris de Nantes »