Château de Châteaubriant

 

 

Château départemental de Châteaubriant

Grand Patrimoine en Loire-Atlantique

 

Place Charles de Gaulle

44110 Châteaubriant

Te l. 02 40 28 80 72

Fax. 02 40 07 68 17

 

Contact :

Laure Le Tallec - médiatrice du patrimoine

Château départemental de Châteaubriant

Place du Général de Gaulle

44110 Châteaubriant

02 40 28 20 72

laure.letallec@loire-atlantique.fr

 

Courriel : chateau.chateaubriant@loire-atlantique.fr

 

 

Chargée de mission

 

Nicolas Deshayes

nicolas.deshayes@ac-nantes.fr

 

 

Tarif des actions éducatives : forfait classe de 40€ pour la première prestation puis un forfait classe de 28€ pour toute autre prestation effectuée pendant l’année scolaire par cette même classe sur les sites de Grand patrimoine en Loire-Atlantique. La gratuité est accordée aux collèges de Loire-Atlantique dans le cadre du dispositif Grandir avec la Culture

 

Modalités d’inscription : La première étape de toute inscription comprend un échange par téléphone ou mail pour définir le choix de(s) animation(s) et poser une option de réservation. Les informations pratiques (nombre d’élèves, le jour et les horaires) sont alors également transmises. Suite à ces premiers échanges, une fiche de réservation vous est envoyée par mail ou par courrier. Une fois cette fiche remplie par vos soins et renvoyée au château, vous recevrez un mail ou un appel de confirmation.

Présentation du site :

Place forte majeure des Marches de Bretagne, le château de Châteaubriant raconte dix siècles d’histoire(s).

Le donjon, les remparts, la chapelle seigneuriale et les logis de la cour médiévale illustrent la puissance et le prestige de cette forteresse défendant l’entrée du duché. Châteaubriant constitue une place forte essentielle de la frontière bretonne capturée à plusieurs reprises par les Français.

 

A l’origine du château, une usurpation : profitant de troubles politiques, les Châteaubriant, modestes propriétaires fonciers, s’emparent vers 1030-1050 de terres placées sous l’autorité de l’évêque de Nantes. Un promontoire rocheux à la confluence de deux cours d’eau fournit le site idéal pour l’édification d’une motte castrale vers 1050 puis d’un donjon et d’une enceinte de pierre à partir des XIIe et XIIIe siècles. Le siège du château par les troupes royales en avril 1488 puis le rattachement de la Bretagne au royaume de France en 1532 marquent le début d’une nouvelle époque : les craintes de conflits armés s’amenuisent ; les seigneurs transforment leur forteresse en une prestigieuse demeure Renaissance : d’élégantes façades, de somptueux escaliers et de remarquables colonnades de schiste affichent les charmes de la Renaissance.

 

 De l’implantation des premiers seigneurs à la mort de Jean de Laval, dernier châtelain résidant de manière permanente à Châteaubriant, les femmes jouent dans l’histoire de la forteresse un rôle primordial. Mères et épouses rivalisent d’intelligence et d’ambition pour étendre la seigneurie et affermir le pouvoir des châtelains. Elles s’attachent aussi à agrandir et embellir la demeure des seigneurs de Châteaubriant, conscientes de l’importance de l’image du prestige tout autant que de la réelle grandeur. Après les travaux importants menés par les Bourbon-Condé au cours des années 1630 et 1640, le château est lentement délaissé. La couverture du donjon s’effondre en 1723 et ce dernier tombe en ruine.

 

 Vaste cité administrative aux XIXe et XXe siècles, l’ancienne forteresse devient aujourd’hui un lieu culturel important sur le territoire. Les campagnes de travaux menées depuis le début des années 2000 se poursuivent avec la restauration du donjon, du grand logis et du châtelet. .Seuls les médiateurs culturels de Grand patrimoine en Loire-Atlantique sont habilités à mener des actions de médiation dans l’enceinte du château, notamment auprès des scolaires, soit par le biais de visites, d’ateliers ou de parcours.

 

Des propositions pédagogiques :

  • Classe de 5e : Châteaubriant en Marches de Bretagne pour déchiffrer une forteresse médiévale et comprendre les Marches de Bretagne

  • Classes de 6e et 5e : Carré de fouilles, découverte concrète du métier d’archéologue

  • Histoire des Arts : Châteaubriant, un château Renaissance

  • Classe de 4e et histoire des Arts : Aquarelle, gravure et photographie : évolution de l’image selon les techniques

  • Parcours patrimoine pour les classes de lycée. L’ensemble du parcours s’appuie sur la valeur patrimoniale du château de Châteaubriant et de l’église du Vieux-Bourg à Saint-Sulpice-des-Landes.

  • Mise à disposition de l’exposition itinérante Les Marches de Bretagne, les frontières de l’histoire dans les collèges de Loire-Atlantique 

 

Pour l’église du Vieux-Bourg à Saint Sulpice des Landes, remarquable pour ses peintures murales sur la vie du Christ. - visite autour des gestes et postures dans le cycle de peintures murales « la vie du Christ »

 

 

 

Le château de Châteaubriant dépend du site « Grand Patrimoine » du département de Loire-Atlantique

accéder au site