«  Sur la piste d’Osiris »

Exposition à l'Historial de la Vendée

85170 Les Lucs-sur-Boulogne

Du 9 mai 2022 au 7 juillet 2022

 

A l’occasion du bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes par Champollion, une exposition met à l’honneur les découvertes de l’égyptologue vendéen Émile Amélineau (1850-1915), lors des fouilles qu’il a menées à Abydos (1895-1898), centre principal du culte du dieu Osiris. Elle révèle l’importance majeure de ce site dans l’histoire de l’Egypte où sont attestées les plus anciennes traces de hiéroglyphes.

 

http://historial.vendee.fr/

02 28 85 77 77

 

HORAIRES DU MUSEE :

OCTOBRE, NOVEMBRE, DECEMBRE, JANVIER, FEVRIER, MARS : du mardi au dimanche de 10h à 18h, fermé le lundi, le 25 décembre et le 1er janvier

AVRIL, MAI, JUIN, SEPTEMBRE : du mardi au dimanche de 10h à 19h,

fermé le lundi

JUILLET, AOUT : tous les jours de 10h à 19h

Pour les visites scolaires, consulter le site de l’EDAP (Ecole départementale du patrimoine)

Pour les mesures sanitaires en vigueur à l’Historial de la Vendée

 

 

Sarcophage-Séramon.jpg

Le parcours et le destin d’Emile Amélineau, égyptologue d’origine vendéenne, permettent la mise en valeur du contexte diplomatique et scientifique de la constitution de l’égyptologie-une passion française- au XIXème siècle. Les conditions précaires des fouilles, l’absence de véritable méthode et des pratiques approximatives président aux recherches, guidées par une vision de l’Egypte fondée sur des thèses spéculations dont il faut alors prouver qu’elles s’incarnent dans la réalité… Amélineau a choisi d’explorer Abydos, déjà fouillé par Mariette, sans succès. Il y fait néanmoins des découvertes qui révèlent l’importance majeure du site dans l’histoire de l’Egypte antique, berceau de la monarchie, centre principal du culte du dieu Osiris où sont attestés les plus anciens hiéroglyphes.

Cette exposition exceptionnelle réunit plus de 250 objets, collection la plus complète des découvertes mises au jour par Amélineau, issues des principaux musées qui les conservent, avec des œuvres phares telles que le moulage de la stèle du Roi Serpent ; des objets emblématiques de la civilisation égyptienne mettent en valeur les savoir-faire et les matériaux, les rituels funéraires et le culte d’Osiris – un espace est organisé autour des sarcophages de Seramon, avec mobilier funéraire, vases canopes etc. Enfin le dernier espace est consacré aux hiéroglyphes avec un moulage de la pierre de Rosette et la statue du scribe Mâhou, dans un décor plus moderne. Un ensemble attractif et séduisant, mais aussi didactique, qui transporte le visiteur dans une ambiance étrange et pourtant un peu familière, souvenirs de nos cours d’histoire de collège, sans aucun doute…

Les scolaires de cycle 3 bénéficient d’activités pédagogiques préparées par l’équipe de l’EDAP, qui les amènent à observer, enquêter, mais aussi à s’interroger et… trouver des réponses sur cette civilisation égyptienne qui suscite tant de questionnements et de suppositions. Les lycéens, élèves de la spécialité HGGSP (1ère et Terminale) y trouvent également de quoi nourrir leur réflexion sur la patrimonialisation, thème du programme de Terminale ; un parcours spécifique peut-être élaboré pour eux.