Trois élèves du lycée Douanier Rousseau de Laval décrochent  un prix prestigieux dans un concours international de sciences.

Ils seront prochainement récompensés par l’académie des sciences

 

Maude Leriche, Maëva Loisnard et Nicolas Metay élèves du Lycée Rousseau à Laval se souviendront très probablement de leur été 2016 et des deux dernières années passées dans leur Lycée.

 

En parallèle de leurs études en  filière scientifique (ils ont obtenus cet été le baccalauréat avec mention) ces trois élèves ont mené depuis septembre 2014 un projet au sein de l’atelier scientifique animé par  Patrice Michel, enseignant en sciences physiques. L’intitulé du projet était « Peut-on voir le son ? ».. Une question qui les a fait beaucoup voyager dans l’académie puis à  Montpellier, Caen, Paris, Shanghaï et bientôt l’académie des sciences.

Maude Leriche, Maëva Loisnard et Nicolas Metay

Avec le vice-président Chinois

 

De l’atelier scientifique du lycée aux concours scientifiques

 

Sur leurs temps libres, ces élèves ont tenté de répondre à une question à priori saugrenue : Peut-on voir le son ?   Soutenus par les chercheurs du laboratoire d’acoustique de l’université du Maine, et dans le cadre de l’atelier scientifique du lycée, ils sont partis sur les traces d’un ingénieur américain W.Kock qui dans les années 1950 était parvenu à photographier pour la première fois un champ sonore.

 

De Paris à Shanghaï

 

Primés une première fois lors de la finale nationale du concours « Faites de la Science » à Montpellier en juin 2015 ; les élèves ont poursuivi  leurs travaux en 2016. Après avoir surmonté les sélections académiques, ils ont obtenu un premier prix aux olympiades nationales de Physique à Paris en février 2016  puis un nouveau premier prix au concours C.Génial en mai 2016.  Ce dernier prix a valu à nos élèves le privilège de représenter la France au concours international (Castic)  du 12 au 20 août à Shanghaï.  « Sciences à l’école » et la fondation C.Génial, organisateurs  du concours C.Génial assuraient la sélection du groupe et le  financement de la  participation française en Chine.

 

 

Avec des participantes japonaises

Le « mur » des 469 participants au concours Castic (nos petits français entourés en rouge)

Aux olympiades de Physique : De droite à gauche, Nicolas, Maeva, Maude et M.MICHEL

les_élèves_de_l'atelier_scientifique_en_mars_2016.jpg
les_élèves_de_l'atelier_scientifique_en_mars_2016.jpg

press to zoom
dispo5.jpg
dispo5.jpg

press to zoom
dispo3.jpg
dispo3.jpg

press to zoom
les_élèves_de_l'atelier_scientifique_en_mars_2016.jpg
les_élèves_de_l'atelier_scientifique_en_mars_2016.jpg

press to zoom
1/6

Avec peu de moyens mais beaucoup de travail et de persévérance, nos trois élèves ont relevé le défi et sont parvenus à mettre progressivement en place un dispositif peu coûteux, peu encombrant et qui permet d’obtenir des photographies conformes à la réalité physique du champ sonore : longueur d’onde, niveau sonore, directivité. Leur persévérance a été récompensée par les jurys des concours scientifiques.

De Shanghaï à l’académie des Sciences

 

Seuls représentants français au concours Castic, le projet de nos trois élèves, a obtenu un franc succès public. Le côté "boite noire" de leur installation a clairement aiguisé la curiosité des visiteurs et l’originalité du projet a été soulignée. Parmi eux a figuré une personnalité de premier plan en la personne de Li Yuanchao, vice-président de la République populaire de Chine qui a fait l'honneur à nos étudiants de se faire expliquer leur projet (parmi 2 ou 3 des exposants internationaux), leur dédicaçant à cette occasion un teeshirt Lavallois présenté par nos jeunes français. La traduction de la dédicace est "le progrès ne s'arrête jamais".

 

Bien d’autres rencontres avec des jeunes du monde entier : Brésiliens, Indonésiens, Chinois, Thaïlandais, Allemands, Américains, Suédois....ont permis à nos trois élèves de s’enrichir de multiples souvenirs. L'originalité de leur projet, ainsi que la qualité scientifique de leur argumentaire a séduit également les jurys et le projet a été récompensé par une médaille d'argent. Egalement  L'Indonesian Invention and Innovation Promotion leur a remis un «spécial Award ».

 

Accéder à toutes les photos du concours CASTIC 2016

 

Pour clore ce parcours scientifique, Maeva et Nicolas seront invités sous la coupole de l'institut de France le vendredi 2 décembre 2016. Ils seront alors récompensés par une médaille des «jeunes talents » par l'académie des sciences réunie en séance solennelle.  Chaque année, un groupe de lycéen au niveau national est ainsi honoré.

 

Et ensuite

Le trio va quitter Laval pour poursuivre ses études. Pendant que Maude intégrera une classe préparatoire pour devenir orthophoniste, Maëva et Nicolas étudieront à l'Institut national de sciences appliquées de Rennes.  Bonne chance à eux !