Le Goncourt des lycéens

Stimuler la lecture des lycéens en s'appuyant sur un événement littéraire, contribuer à former la réflexion et l'esprit critique, faciliter l'expression et les échanges autour des livres, permettre la découverte de la littérature contemporaine, sont autant d'objectifs visés par le Goncourt des lycéens.Le prix, organisé par le Ministère de l’Éducation Nationale, la Fnac, l’association Bruit de Lire, le Rectorat de Rennes et Réseau Canopé, est une invitation à faire entrer la littérature contemporaine dans la classe. En 2017, s’est déroulée la trentième édition du prix.

 

Le Goncourt des lycéens est décerné par une cinquantaine de classes de lycées généraux, technologiques et professionnels. Chaque année, deux à quatre classes de lycéens de l’académie de Nantes participent au prix : pour l’année 2017, le lycée Léonard de Vinci de Montaigu et le lycée professionnel Heinlex de Saint Nazaire.Chaque lycée participant est parrainé par la Fnac la plus proche de la ville où il est situé (Angers, La Roche S/Yon, Le Mans, Nantes), qui fournit les romans.

Dès la rentrée de septembre, chaque classe se voit proposer de lire pendant environ huit semaines une quinzaine de romans de la rentrée littéraire sélectionnés par le jury de l’académie Goncourt. Les enseignants accompagnent les élèves dans leurs lectures qui donnent lieu à des analyses de textes, des écritures d’invention, mais aussi à la pratique de l’argumentation. Il s’agit en effet pour les élèves de s’approprier des œuvres tout autant que d’exprimer un jugement personnel et de débattre avec la classe, de manière à élire l’œuvre la plus représentative de leurs valeurs et de leurs goûts littéraires.

 

Après un temps fort, mi-octobre, où les lycéens rencontrent des auteurs, et, au terme de la période de lecture, la classe fait son choix et élit un délégué qui la représentera lors des délibérations par région Goncourt. Le premier des deux tours de délibérations dans chacune des six régions Goncourt est une séance de délibérations à huis-clos entre les délégués lycéens de chaque classe : longue séance de débats et d'argumentations contradictoires, animée par un professeur coordonnateur de la région qui n’intervient pas sur le fond.

 

Après confrontation des choix dont sont porteurs les délégués de chaque classe, et après délibération, ces derniers élisent les trois romans représentatifs des goûts des élèves de leur région.Ils élisent aussi deux délégués de région qui les représenteront à la délibération nationale.

 

Le jury national, composé des jurés choisis aux délibérations régionales, se réunit à Rennes mi-novembre afin d’élire le lauréat. Après d’ultimes délibérations, le prix est proclamé.

 

Pour faire participer une classe au Prix Goncourt des lycéens, les enseignants doivent répondre à l’appel à candidature envoyé par la Délégation académique à l’éducation artistique et culturelle entre mars et mai, et envoyer une lettre de motivation.

DSC_0053.JPG
DSC_0053.JPG

DSC_0020.JPG
DSC_0020.JPG

DSC_0047.JPG
DSC_0047.JPG

DSC_0053.JPG
DSC_0053.JPG

1/6

Coordonnatrice académique

Ecriture, Lecture, Poésie

 

Béatrice CLERGEAU

beatrice.clergeau@ac-nantes.fr

 

Les jurés, issus de lycées des académies de Nantes (Montaigu et Saint-Nazaire), de Rennes (Auray, Paimpol, Rennes, Tinténiac, Lanester, Vitré), de Poitiers (Parthenay) et de Caen (Honfleur) ont eu la lourde tâche de sélectionner leurs trois romans préférés parmi les quinze ouvrages de la sélection Fnac 2017.

 

« Summer », de Monica Sabolo (JC Lattès), « Un loup pour l’homme », de Brigitte Giraud (Flammarion) et « Bakhita », de Véronique Olmi (Albin Michel), seront mis en concurrence avec les autres sélections régionales dans quelques jours à Rennes.